Actualités

La tradition du « sirop Pomerleau »

Toutes les familles ont leurs traditions et les Pomerleau ne font pas exception. Pour nous, le temps des sucres, c’est sacré! Depuis maintenant cinquante ans, cette période de l’année est une occasion de célébrer avec nos proches, nos employés, nos clients et nos partenaires.

Par Francis Pomerleau

À l’heure où les Canadiens, habituellement tissés serré, doivent prendre des distances pour protéger la santé de tous, j’ai eu envie de vous raconter comment cette tradition rassembleuse est née et comment elle a su prendre racine pour se perpétuer encore aujourd’hui.  

Il était une fois…  

C’est chez nous, en Beauce, que tout a commencé. D’ailleurs, ce n’est pas un hasard si cette région, où Pomerleau a toujours son siège social, est aussi appelée le « Pays de l’Érable » : on y produit environ 20 % de la production mondiale de sirop d’érable!  

Hervé, mon père, a grandi sur une érablière et en a acquis une en 1975. L’acériculture est alors devenue un véritable passe-temps pour lui. Il prenait plaisir à être sur sa terre avec ses proches, à entailler ses arbres et à en récolter la sève avec famille et amis avant de confectionner son délicieux sirop.  

De fil en aiguille, il a commencé à en offrir à ses clients et ses partenaires lorsqu’il allait les visiter sur des chantiers. C’était une façon pour lui de les remercier. Et chaque printemps, tous les employés de Pomerleau étaient invités à l’érablière familiale en Beauce. Je garde de très bons souvenirs de ces moments partagés.

Mon frère et moi avons perpétué cette tradition avec l’aide de l’érablière ÉraBeauce et, au fil des ans, le fameux « sirop Pomerleau » est devenu un prétexte pour se rassembler et le véhicule de plusieurs grands messages au sein de l’entreprise.  

Une histoire de cœur  

En ce moment, la cuvée 2020 de notre sirop est en cours de livraison.  

Ce millésime particulier est celui de l’Amour avec un grand A. Cet amour qui nous porte dans les moments plus difficiles, comme ceux que nous connaissons collectivement depuis quelques mois.  

L’amour que nous éprouvons pour les gens et pour nos communautés. Mais aussi l’amour que nous portons à notre métier, aux grandes idées et à notre passion de contribuer à les concrétiser.

Ce n’est pas d’hier que l’amour et la famille sont au cœur de notre culture chez Pomerleau, mais cette année, ces valeurs nous ont donné la force de faire front commun devant l’inattendu.  

Je me demande si, il y a cinquante ans, quand mon père Hervé distribuait ses cannes de sirop, il aurait pu deviner que son geste allait contribuer à bâtir la culture rassembleuse qui anime notre entreprise aujourd’hui. Ce sont parfois les petites choses qui ont le plus grand impact.  

Plus de 31 000 litres de sirop remis plus tard, je peux vous assurer que la tradition est plus vivante que jamais et qu’elle va bien au-delà de la simple bouteille de sirop.   C’est un symbole de notre attachement à notre histoire, mais aussi un rappel du chemin parcouru, et ce, même dans l’adversité…