Cité Desjardins de la coopération

  • Projets

    Cité Desjardins de la coopération

  • Client

    Desjardins Sécurité Financière

  • Secteurs

    Commercial

  • Mode de réalisation

    Gérance de construction

  • Région

    Lévis, QC

  • Année de construction

    2014

Pomerleau a reçu le mandat pour la construction d’une tour de 15 étages avec un étage de stationnement souterrain et le réaménagement global de la Cité de la coopération de Lévis. La nouvelle tour compte 13 étages et deux basilaires qui regroupent les espaces communs soit une cafétéria, des salles multifonctionnelles (capacité de 300 à 500 personnes), un centre de conditionnement physique, ainsi qu'un espace de type salon permettant le travail en équipe dans une ambiance décontractée.

De nombreux travaux connexes ont été exécutés notamment, la relocalisation de la rue des Commandeurs en vue de la nouvelle construction; la création d’un tunnel et de deux liens piétonniers couverts afin de relier tous les bâtiments de la Cité; la construction d’une place publique incluant des bassins et aménagements paysagers divers, le réaménagement des stationnements, la construction de deux bassins de rétention et le démantèlement de deux bâtiments existants (le parement de pierre de ces édifices a été récupéré et intégré dans l'aménagement paysager du site). Aussi, Pomerleau a procédé à l’aménagement d’un poste souterrain afin de recevoir l'appareillage électrique de 25 kV devant répondre aux besoins en électricité de la nouvelle tour et du bâtiment adjacent et à la construction de massifs de canalisation afin de permettre un bouclage du réseau électrique et informatique sur l’ensemble de la Cité.

Digne de mention :

  • Surface totale de 37 628 m2
  • 13 étages de 2185 m2 chacun
  • Deux basilaires de 3720 m2 chacun

Ce projet a obtenu une certification Or de LEED® et on y retrouve notamment le plus haut mur végétal intérieur au monde (65 mètres de hauteur) comptant près de 11 000 plantes de 42 espèces différentes réparties sur 15 étages. Le basilaire, de même que la cafétéria, sont dotés d'un toit végétal. Le système de ventilation est à débit d'air variable et des détecteurs de CO2 permettent de moduler l'apport en air frais en fonction de l'occupation des espaces. Un système géothermique permet de combler près de 17 % des besoins en chauffage et en climatisation du nouveau bâtiment. Ce système est alimenté par 33 puits d’une profondeur de 183 mètres creusés à même le roc. Un échangeur de chaleur permet de préchauffer l'alimentation en air frais du bâtiment. Ce bâtiment est aussi doté de systèmes de contrôle très sophistiqués. Par exemple, la hauteur des toiles solaires est ajustée automatiquement selon l'intensité et l'angle du soleil. L'éclairage, assuré par de l'éclairage fluorescent à faible consommation et des LED, est contrôlé à l'aide d'un système d'interface à adressage numérique (DALI) et modulé en fonction de l'intensité de l'éclairage naturel. Un système automatique actionne une série de volets motorisés et permet la ventilation naturelle du mur vert.